Termes - Terminologie de la sylviculture au Canada
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

 

badigeonnage de souches [stump treatment]
Application d'un phytocide sur les souches des feuillus ou à proximité afin d'empêcher la production de rejets ou de drageons. (2) Des fongicides ou de la peinture peuvent être appliqués pour prévenir la propagation d'infection fongique.

 

balancement au vent [wind rock]
Mouvement des tiges sous le vent pouvant aboutir, par frottement, à des blessures du collet, quelquefois des racines, et, dans des terrains très humides, à l'ameublissement du sol et au déchaussement.

 

banque de semences [seed bank]
Lieu d'entreposage des semences de plantes rares ou de variétés obsolètes, habituellement sous vide et à basse température, afin d'en prolonger la viabilité. (14)

 

bêchage en T [T-notching]
Voir plantation en fente

 

bêche à planter [planting bar]
Pelle conique à long manche utilisée pour façonner des trous étroits et relativement profonds afin de planter les semis d'espèces à racines pivotantes. (3)

 

billonnage [bedding]
Technique de préparation du sol qui consiste à pratiquer mécaniquement un exhaussement linéaire de terre (billon) afin d'assurer un bon drainage pour les semis qui y seront plantés. (1)

 

biomasse [biomass]
La masse totale, à un moment donné, des organismes vivants à l'unité de surface, soit qu'ils appartiennent à une ou à plusieurs espèces, soit qu'il s'agisse de toutes les espèces participant à la communauté. (3)

 

bloqué [stagnant]
Voir stagnant

 

bois [timber]
Terme général désignant la récolte et le peuplement forestier et parfois un ensemble d'arbres couvrant un certain espace. (3)

 

bois abattu [downed tree]
Bois d'arbres couchés sur le sol par suite d'une intervention humaine. (3)

 

bois de jeunesse [juvenile wood]
Bois qui entoure la moelle, et dont les cellules sont plus petites et (ou) moins développées structuralement que celles du bois situé plus à l'extérieur. La période pendant laquelle il se forme est appelée période de jeunesse; elle varie selon les espèces et les individus, et selon l'environnement. (3)

 

bois de racine [rootwood]
Le xylème secondaire des racines. (23)

 

bois de sciage [sawtimber]
Arbres, grumes ou billes dont le bois est apparemment apte à produire des sciages. (5)

 

bois de taillis [coppice wood]
Voir taillis

 

bois gisant [downed timber]
Voir arbre abattu

 

bois mort [deadwood]
Bois obtenu d'arbres ou de parties d'arbres qui sont encore sur pied, mais qui ont cessé de vivre. (3)

 

bois sans défaut [clear wood]
Bois sans noeud formé sur la tige après élagage.

 

boisement [afforestation]
Création d'un peuplement sur un terrain non antérieurement boisé. Lorsque l'opération rate et qu'elle est répétée, on peut parler de boisement renouvelé. Syn. création de forêt; opération d'extension forestière. (3)

 

bonne année (de production de cônes) [cone year]
Voir année semencière

 

bosquet de taillis [copse]
Boisé de petite superficie coupé régulièrement pour l'obtention de la régénération. (3)

 

bouquet [clump]
Au sens large, tout groupe d'arbres croissant très près les uns des autres. Cf. : cépée, plantation en nids.

 

bourgeon adventif [adventitious bud]
Voir adventif

 

bouture [cutting]
Fragments de tiges, rameaux ou racines vivants, détachés de la plante-mère et mis en place dans le sol, ou dans tout autre milieu favorable à la croissance. (3)

 

brise-vent [windbreak]
Alignement d'arbres, ou dispositifs quelconques, faisant partie d'un ensemble d'éléments destinés à protéger contre le vent des installations diverses, maisons, vergers, cultures, etc. (3)

 

broussailles [brush]
Peuplement d'arbrisseaux et d'arbustes sans valeur commerciale. (5) Syn. buisson. Comprend parfois les plantes herbacées et ligneuses qui entravent la régénération et la croissance des essences recherchées. Syn. buissons.

 

broyeuse de rémanents [brush chopper]
Machine destinée à réduire en menus morceaux les rémanents d'une coupe : elle est essentiellement constituée de lames montées sur un arbre commandé par une prise de force quelconque. (3)

 

brûlage cyclique [rotation burning]
Brûlage dirigé effectué à des intervalles réguliers sur une station donnée en tant que mesure de contrôle des ravageurs.

 

brûlage dirigé [prescribed burning]
Brûlage intentionnel, confiné à une étendue prédéterminée, à des fins spécifiques d'aménagement ou à d'autres fins d'utilisation des sols. (6)

 

brûlage extensif [broadcast burning]
Brûlage dirigé de combustibles forestiers sur une grande étendue, laissant le feu progresser librement. (3)

 

brûlage immédiat [live burning]
Brûlage des branchages verts au fur et à mesure de leur coupe. (3)

 

brûlage par placettes [patch burning]
Brûlage dirigé limité à des zones de faible étendue, par exemple à des fins sylvicoles. (3)

 

brumisation [mist propagation]
Technique d'irrigation utilisée pour l'enracinement des boutures où l'eau, contenant ou non des fertilisants, est pulvérisée en fines gouttes sur les plants.

 

buttage [mounding, mound planting]
1. Action de former des placeaux ou des monticules en extrayant et inversant une certaine quantité de sol organique et minéral. (21)
2. Plantation de jeunes arbres sur de petites élévations de sol permettant une meilleure aération et un drainage adéquat tout en réduisant la concurrence végétale. (3)

 

Deuxième partie
Glossaire

     Les entrées de ce glossaire sont classées alphabétiquement. En quelques cas, les termes ou qualificatifs s’appliquant à un concept (par exemple classe de cime) sont groupés afin qu’il soit plus facile de les comparer. Chacun de ces termes (par exemple dominant) est tout de même inscrit à sa place alphabétique avec renvoi au terme principal. De nombreuses expressions ont des synonymes et ceux-ci sont également inscrits à leur place avec renvoi au terme principal dans le cas où l’ordre alphabétique l’exige.

     Le numéro entre parenthèses qui suit les définitions réfère aux sources des définitions, dont on trouve la liste ci-dessous (les définitions non suivies de numéro ont été rédigées pour le présent ouvrage). Ces définitions sont une traduction de l’anglais, lesquelles ont en bien des cas été paraphrasées ou modifiées pour assurer l’uniformité de la publication. Cette remarque sur les sources vaut particulièrement pour la troisième, c’est-à-dire Ford-Robertson. Cet ouvrage possède en effet un équivalent français, celui de Métro, qui réfère à celui de Ford-Robertson par un système de référence universelle, mais dont les définitions s’en démarquent souvent. Les définitions présentées ici font de nombreux emprunts à l’ouvrage de Métro, mais elles se bornent la plupart du temps à suivre la formulation anglaise. L’ouvrage de Métro et celui de Delpech et collab. ont été particulièrement consultés pour l’établissement de la terminologie française.

     Par ailleurs, tout transfert de langue exige une certaine adaptation. Ainsi au mot plantation, qui traduit le mot planting, la troisième acception a été ajoutée en français. En effet, le sens de plantation comme résultat de l’action de planter s’impose de lui-même en français, tandis que le terme anglais planting n’exprime que l’action. Le terme duff n’a pas d’équivalent précis en français. À litière, on précise que ce terme sert à traduire duff, dont le concept englobe celui de litière plus la couche superficielle de l’humus, et, à humus, que ce terme sert également à traduire duff. Les termes anglais system et method sont traduits soit par régime, soit par mode de régénération, ou encore par méthode, et parfois ils ne sont pas traduits.

     Certains choix ont dû être faits pour ce qui est des synonymes. Citons parmi les plus intéressants le terme station qui a été choisi comme entrée principale pour traduire l’anglais site, bien que le mot français site soit très courant au Québec, et l’expression mode de régénération que l’on remplace souvent par système.

     Le terme semis est le premier choix pour traduire seedling et il est accompagné de son synonyme plant. Pour traduire seeding, la préférence a été donnée à ensemencement et le terme semis donné comme second choix. Ces synonymes sont tous inscrits à leur place alphabétique.

1. Adams, D.L., et al. 1989. Recommended changes in silviculture terminology. Unpublished. Silviculture Instructors Subgroup, Silviculture Working Group (D2), Society of American Foresters. Washington, DC.

2. Crcha, J.; Martel, J.; Savard, J. 1977. Normes de traitements sylvicoles. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec.

3. Ford-Robertson, F.C. 1971. Terminology of forest science, technology practice and products. Society of American Foresters, Washington, DC.

4. Forestry Statistics and Systems Branch, Canadian Forestry Service. 1984. Reporting and summarizing forestry change data—Manitoba pilot study. Petawawa National Forestry Institute, Chalk River, Ont. Inf. Rep. PI-X-36.

5. Haddon, B.D. 1988. Terminologie de l’Inventaire des forêts du Canada. 3e éd. Comité de l’Inventaire des forêts du Canada, Forêts Canada. 113 p.

6. Merrill, D.F.; Alexander, M.E., editors. 1987. Glossary of forest fire management terms. 4th ed. National Research Council of Canada, Canadian Committee on Forest Fire Management, Ottawa. Publication NRCC No. 26516.

7. New Brunswick Department of Natural Resources. No date. Glossary of terms.

8. Ontario Ministry of Natural Resources. 1984. Glossary of terms. Unpublished.

9. Province of Saskatchewan. 1989. Silviculture definitions. Unpublished.

10. Smith, D.M. 1986. The practice of silviculture. 8th ed. John Wiley & Sons, New York.

11. Wright, J.W. 1976. Introduction to forest genetics. Academic Press, New York.

12. Zobel, B.; Talbert, J. 1984. Applied forest tree improvement. John Wiley & Sons, New York.

Sources ajoutées à la deuxième édition

13. Agriculture Handbook No. 553. U.S. Department of Agriculture. Washington, DC.

14. Holmes, S. 1979. S. Henderson’s dictionary of biological terms. 9th ed. Longman Group Ltd., London.

15. Zumer-Linder, M. 1979. Environmental word-list. Ecological Studies 3. Swedish University of Agriculture Sciences, International Rural Development Centre, Uppsala, Sweden.

16. Forestry Commission Leaflet No. 77. UK.

17. Dawkins, H.C. 1958. The management of natural tropical high forest with special reference to Uganda. p. 127–129. in Inst. Paper No. 34, IFI, Oxford, U.K.

18. Moore, R.; Mills, T. 1977. An environmental guide to Western surface mining. Part two: Impacts, mitigation and monitoring, p. VI1-VI9. Fish and Wildlife Service, U.S. Department of the Interior.

19. 1974. A glossary of terms used in range management. 2nd ed. Society for Range Management, Denver, CO.

20. Collacott, T.C. (Ed.). 1971. Dictionary of science and technology. W. & R. Chambers Ltd., Edinburgh.

21. Institut canadien de recherches en génie forestier. 1993. Communications personnelles.

22. Winters, R.K. (Ed.). 1977. Terminology of forest science, technology, practice and products. English-language version. Addendum 1. S.A.F. Washington, DC.

23. Sutton, R.F.; Tinus, R.W. 1983. Root and root system terminology. Forest Science Monograph No. 24. For. Sci. 29 (Suppl.).

24. Franzese, M.L.; Thompson, T.J.; McNutt, J. 1978. Comp. glossary of forestry related terms. Potlach Corporation, Lewiston.

25. Snyder, E.B. 1972. Glossary for forest tree improvement workers. Southern For. Exp. Stn., For. Serv., US Dep. Agr. 22 p.

26. Steppler, H.A.; Nair, P.K.R. 1987. Agroforestry: A decade of development. ICRAF, Nairobi, Kenya. 276 p.

27. Sutton, R.F. 1985. Vegetation management in Canadian forestry. Govt. Can., Can. For. Serv. Sault-Ste-Marie, Ont. Inf. Rep. 0-X-369. 34 p. + Append.

28. Ontario Ministry of Natural Ressources. 1987. Timber management guidelines for the protection of tourism values.

29. Thompson, A.J.; Fleming, R. 1991. Legislative and policy limits to successful integrated pest management in Canada’s forest. For. Chron. 67(5):493-499.

Documentation française

Delpech, R.; Dumé, G.; Galmiche, P.; Timbal, J. 1985. Vocabulaire : Typologie des stations forestières. Institut pour le développement forestier, Ministère de l’Agriculture, Direction des forêts, Paris (Distribution Lavoisier). 243 p.

Métro, A. 1975. Terminologie forestière : Sciences forestières, technologie, pratiques et produits forestiers. Association française des eaux et forêts; Conseil international de la langue française. Coll. de terminologie forestière multilingue no 2. 432 p.