Termes - Terminologie de la sylviculture au Canada
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

 

de tous âges [all-aged]
Relatif à une forêt, une récolte ou un peuplement dont les arbres se répartissent dans presque toutes les classes d'âge y compris celle de l'exploitation. (3)

 

déboisement [deforestation]
Enlèvement permanent du couvert forestier et retrait du territoire du domaine forestier de façon délibérée ou circonstancielle.

 

débris ligneux grossier [coarse woody debris]
Bois mort sur pied ou au sol sur un parterre forestier.

 

débroussaillement [brushing]
Action d'enlever, par des moyens mécaniques ou manuellement, la végétation herbacée et ligneuse indésirable. (3)

Cf. dégagement

 

début de la régénération [regeneration initiation]
Année où le nouveau peuplement, commence à s'établir, soit par plantation, soit par ensemencement naturel ou artificiel, soit par des méthodes végétatives. (5)

 

déchaumage [discing]
Action de scarifier au moyen de disques afin de réduire en petits morceaux les rémanents et la végétation présente, tout en ameublissant et incorporant ces débris dans le sol. (21)

 

déchaussement par le gel [frost heaving]
Mise à nu de la motte racinaire de jeunes plants par suite de leur soulèvement au moment du gel et du gonflement du sol causé par le gel.

 

déchets de coupe [logging debris]
Voir rémanents

 

déchiquetage [hogging]
Action de réduire le bois en copeaux grossiers pour l'utiliser comme combustible ou pour la production de pâte ou de panneaux de particules de bois.

 

déchiquetage-épandage [chopping, lopping and scattering]
1. [chopping] Destruction des plantes de la taille maximale d'une gaule et incorporation des débris dans le sol par l'action de charrues à disques ou de broyeuses de rémanents. (21)

2. [lopping and scattering] Cette opération peut comprendre le déchiquetage des rémanents issus de l'abattage et la dispersion des débris plus ou moins également sur le sol sans brûlage dirigé.

 

déchiqueteuse à tambour [drum chopper]
Voir broyeuse de rémanents

 

déclencheur de croissance [growth promoter]
Tout élément dont le rôle est d'amorcer le processus de croissance.

 

défonceuse [ripper]
Assemblage de dents lourdes fixé à l'avant ou à l'arrière d'un véhicule (tracteur ou bouteur) destiné à disloquer les roches tendres et les terrains durs et à arracher les souches et les gros cailloux. Le terme s'applique également au véhicule ainsi équipé. (3)

 

dégagement [cleaning, release]
1. [cleaning] Élimination ou mise hors d'état de nuire, dans les peuplements forestiers n'ayant pas dépassé le stade de gaulis, d'arbres de même âge, mais de formes ou d'essences moins désirables que les arbres recherchés, mais qui dominent ou pourront bientôt dominer ces derniers. (1) Syn. nettoiement, débroussaillement.

2. [release] Action de dégager, c'est-à-dire de libérer l'arbre, ou un groupe d'arbres, de la concurrence végétale la plus voisine en éliminant la végétation qui les entoure de trop près ou les domine. (1)

 

dégazonnement [scalping]
Action de découper une mince couche de végétation superficielle, y compris ses racines, de façon à obtenir une surface de sol non enherbée prête à être ensemencée ou plantée. Les mêmes effets peuvent être obtenus à l'aide de produits chimique : dégazonnement chimique. (3)

 

densité de peuplement [stand density]
Mesure quantitative du degré d'occupation d'une surface donnée, définie par la couverture de cime, le nombre d'arbres ou la surface terrière. Dans ce contexte, le couvert forestier comprend les semis et les jeunes arbres; le concept ne sous-entend donc pas un âge donné. (5)

Cf. densité relative.

 

densité du couvert d'une cime [crown density]
Consistance d'une cime, sur le plan de la quantité de feuillage et de la compacité des éléments qui affectent l'interception de la lumière. (1)

 

densité du couvert  [canopy density]
Mesure du degré d'interception de la lumière en raison tant de la fermeture du couvert que de la densité des cimes. (1)

 

densité relative [stocking]
Mesure qualitative de la suffisance d'un couvert forestier sur une surface donnée du point de vue de la fermeture du couvert, du nombre d'arbres, de la surface terrière ou du volume, par rapport à une norme préétablie. La densité relative peut comprendre les semis et les gaules et, par conséquent, ce concept ne sous-entend pas un âge donné. La densité relative peut être décrite par des classes régionales ou locales, ou exprimée en pourcentage des normes régionales ou locales, lesquelles varient en fonction des conditions du terrain. (5)

Cf. densité de peuplement, c'fficient de distribution

densité relative adéquate, de [fully stocked]: Se dit autant au niveau des semis, des gaules, des perches que des arbres marchands. Ceux-ci par leur nombre et leur distribution, ou le diamètre moyen à hauteur de poitrine, la surface terrière ou le volume, sont tels qu'à l'âge de révolution ils produisent un peuplement forestier qui recouvre le terrain potentiellement productif. Le rendement sera fonction du potentiel de la station. La densité relative, le nombre d'arbres et la distribution seront déterminés à l'aide de tables de rendement locales ou régionales ou d'autres méthodes appropriées. (5) Syn. complètement reboisé.

densité relative excessive, de [overstocked]: Se dit d'un terrain forestier productif portant plus d'arbres marchands que la normale. La croissance est quelque peu retardée et les arbres n'atteindront pas tous des dimensions exploitables à l'âge de révolution, par rapport aux tables de rendement ou de production régionales ou locales pour la station et l'espèce donnés. (5) Syn. surabondant.

densité relative normale, de [normally stocked]: Se dit d'un terrain forestier productif couvert d'arbres marchands. Ces arbres, par le volume et la distribution, le diamètre à hauteur de poitrine moyen, la surface terrière ou le volume, sont tels qu'à l'âge de révolution ils produiront un peuplement forestier à rendement maximal. Ce rendement doit correspondre au potentiel de la station déterminé dans les meilleures tables de production régionales ou locales. Dans le cas de peuplements n'ayant pas encore atteint l'âge de révolution, une gamme de classes de densité relative au-dessus et au-dessous de la normale peut être prédite pour approcher et produire une densité relative normale à l'âge de révolution, et peut donc être incluse. Cela est dû au fait qu'une mortalité plus forte ou plus faible se produira dans les peuplements à densité relative excessive ou déficiente comparativement à un peuplement à densité relative normale. (5) Syn. reboisé.

densité relative nulle, de [nonstocked]: Se dit d'un terrain forestier productif complètement déboisé ou dont les arbres, jeunes ou vieux, sont si peu nombreux qu'à la fin d'une révolution le peuplement résiduel d'arbres marchands ne se prête guère à une exploitation commerciale. (5) Syn. non reboisé.

densité relative partielle, de [partially stocked]: Se dit d'un terrain forestier productif dont le nombre d'arbres marchands est insuffisant pour utiliser tout le potentiel de croissance du terrain de sorte que les arbres n'utiliseront pas tout le site de croissance à l'âge de révolution sans matériel sur pied additionnel. Le nombre de tiges par hectare, la fermeture du couvert, la surface terrière relative, etc. sont déterminés localement ou régionalement et sont particuliers à chaque station. (5) Syn. partiellement reboisé.

densité relative satisfaisante, de [satisfactorily stocked]: Se dit d'un terrain forestier productif ayant subi une régénération naturelle ou artificielle et qui compte un nombre minimal d'arbres marchands en bon état bien établis, qui poussent librement et qui produiront un peuplement forestier marchand à l'âge de révolution. (5)

insuffisamment régénéré [NSR]: Terrain forestier productif qui a été déboisé et dont la régénération totale, soit naturelle, soit artificielle, n'a pas réussi. Le peuplement régénéré doit comprendre un nombre minimal d'arbres sains bien établis susceptibles de produire un peuplement exploitable, à l'âge de révolution. (5) Syn. incomplètement régénéré, mal régénéré.

Dans certaines provinces, les terrains forestiers qui ont été l'objet d'une coupe et qui ne sont pas classés comme étant d'une densité relative satisfaisante sont dits d'une densité relative insuffisante. Ce classement ne signifie pas nécessairement qu'un nouveau traitement est nécessaire pour corriger la régénération déficiente.

 

dépouillement des racines [root stripping]
1. Perte de racines au cours de l'arrachage, de la manipulation, et de la plantation, surtout lorsque ces opérations sont effectuées dans de mauvaises conditions.

2. Arrachage de l'écorce des racines. (23)

 

dépressage [thinning out]
Élimination des tiges en surnombre dans un jeune peuplement (au stade du semis ou de la gaule), de façon à favoriser le développement des tiges résiduelles.

 

déracinement par le vent [windthrow]
Renversement des arbres sous l'action du vent qui ameublit le sol par un effet de balancement exercé sur la tige des arbres.

 

descendance [progeny]
Ensemble des arbres qui sont issus d'un arbre donné ou de l'union d'un arbre femelle et d'un arbre mâle. (11)

 

descendance biparentale [full-sib family]
Voir pleins germains

 

désherbage [weeding]
Opération culturale réalisée au stade du semis qui consiste à réduire ou à supprimer la végétation herbacée indésirable, sans égard à la classe de cime. (1)

 

désherbage localisé [spot weeding]
Élimination de la végétation herbacée indésirable effectuée sur des placettes déterminées.

 

désherbage manuel [hand weeding]
Élimination manuelle de la végétation herbacée indésirable qui retarde la croissance des espèces recherchées.

 

désherbage mécanique [machine weeding]
Élimination de la végétation herbacée indésirable à l'aide de moyens mécaniques.

 

dessouchage [stump extraction]
Opération qui consiste à extraire une souche du sol, soit en même temps que l'abattage, soit après l'abattage. (3) Le dessouchage vise à faciliter le scarifiage ou à limiter la propagation des maladies propres aux systèmes racinaires.

 

développement d'un peuplement [stand development]
Évolution d'un peuplement à travers ses divers stades de développement depuis le semis jusqu'éventuellement au stade de fourré, gaulis, perchis, jeune futaie et futaie. (3)

 

développement durable [sustainable development]
Le développement durable en foresterie étend le principe du rendement soutenu de la matière ligneuse pour y inclure les habitats fauniques et aquatiques, les bassins hydrographiques et les cycles hydrologiques, ainsi que les réservoirs génétiques et la diversité des espèces, de façon à s'assurer que l'utilisation actuelle des forêts ne perturbe pas la possibilité d'utilisation par les générations à venir.

 

dhp [dbh]
Voir diamètre : diamètre à hauteur de poitrine

 

diagramme d'aménagement de la densité de peuplement [stand density management diagram]
Graphique montrant le rapport logarithmique entre la fréquence décroissante moyenne des arbres et leur taille moyenne croissante à mesure que le diamètre moyen du peuplement et la hauteur moyenne des dominants augmentent dans un peuplement équienne pur.

 

diamètre [diameter]
diamètre à hauteur de poitrine (dhp) [diameter at breast height (dbh)] : Diamètre d'un arbre mesuré à hauteur de poitrine (1,30 m au-dessus du sol). É moins d'indication contraire, s'applique au diamètre sur écorce. (5)

diamètre à hauteur de souche [diameter at stump height (dsh)]: Diamètre d'un arbre mesuré à hauteur de souche. (5)

diamètre avec écorce [diameter outside bark (dob)]: Diamètre d'un arbre ou d'une grume mesuré en tenant compte de l'écorce. (5)

diamètre du coeur noueux [diameter over stubs (dos)]: Diamètre extérieur du coeur noueux des arbres élagués.

diamètre sans écorce [diameter inside bark (dib)]: Diamètre du tronc d'un arbre ou d'une grume mesuré sans tenir compte de l'écorce. (5)

 

différentiel de sélection [selection differential]
Différence de valeur phénotypique qui existe entre la performance moyenne des individus retenus par la sélection et la moyenne de la population. (12)

 

dispersant [spreader]
Toute substance qui, ajoutée à un produit antiparasitaire, lui permet de mieux se répandre à la surface de ce qu'il doit protéger. (3)

 

dominant [dominant]
Voir classe de cime, étage

 

dominé [suppressed]
Voir classe de cime, étage

 

dominé élagueur [trainer]
Arbre de la classe des dominés qui, par son ombre, ou par usure des branches d'un autre arbre, accélère l'élagage naturel de ce dernier ou en améliore la forme. (1)

 

dommage de coupe [logging damage]
Expression de sens général qui désigne les blessures occasionnées par l'abattage, le bris, ou l'écrasement des arbres lors de la coupe et de l'extraction des arbres désignés. (10) Peut également comprendre le bouleversement du terrain et du sol provoquant l'exposition d'un horizon infertile et de l'érosion.

 

dosage d'éclaircie [thinning grade]
Ensemble des critères qualitatifs et quantitatifs détaillés qui caractérisent une coupe d'éclaircie.

 

douille [plug]
Voir semis

 

dragage [chaining]
Méthode de débroussaillement qui consiste à traîner entre deux tracteurs convenablement espacés une chaîne lourde, ou lourdement chargée de blocs de métal ou de cylindre de béton. La chaîne peut être remplacée par un câble (dragage au câble). (3)

 

drageon [sucker]
Pousse naissant d'une racine au-dessous du niveau du sol à partir d'un bourgeon adventif. (1)

 

drageon racinaire [root sucker]
Voir drageon

 

drainage [drainage]
1. Hydrologie et génie : Processus de diminution de l'humidité d'un sol par écoulement (de son eau de surface et d'infiltration), facilité notamment par des travaux divers ' fossés, drains, etc. (3)

2. Pédologie : Caractéristique du sol en termes de fréquence et de durée des périodes où il n'est pas saturé d'eau. C'est une caractéristique mesurable (y compris la rapidité et l'ampleur), mais on l'évalue généralement à partir de la morphologie des profils pédologiques, par exemple la coloration grise et d'autres couleurs, la forme du terrain. Le plus souvent le drainage est exprimé qualitativement : sols très humides, sols très secs, etc. (3) Syn. régime d'humidité.

 

durée de la conversion [conversion period]
Voir conversion sylvicole

 

durée de régénération [regeneration interval]
Temps qui s'écoule entre la coupe d'ensemencement et la coupe définitive sur une surface donnée soumise à un traitement par coupes progressives. (3)

 

dysgénique [dysgenic]
Nuisible à la qualité génétique d'une population et des générations futures. (25)
Cf. eugénique.

 

Deuxième partie
Glossaire

     Les entrées de ce glossaire sont classées alphabétiquement. En quelques cas, les termes ou qualificatifs s’appliquant à un concept (par exemple classe de cime) sont groupés afin qu’il soit plus facile de les comparer. Chacun de ces termes (par exemple dominant) est tout de même inscrit à sa place alphabétique avec renvoi au terme principal. De nombreuses expressions ont des synonymes et ceux-ci sont également inscrits à leur place avec renvoi au terme principal dans le cas où l’ordre alphabétique l’exige.

     Le numéro entre parenthèses qui suit les définitions réfère aux sources des définitions, dont on trouve la liste ci-dessous (les définitions non suivies de numéro ont été rédigées pour le présent ouvrage). Ces définitions sont une traduction de l’anglais, lesquelles ont en bien des cas été paraphrasées ou modifiées pour assurer l’uniformité de la publication. Cette remarque sur les sources vaut particulièrement pour la troisième, c’est-à-dire Ford-Robertson. Cet ouvrage possède en effet un équivalent français, celui de Métro, qui réfère à celui de Ford-Robertson par un système de référence universelle, mais dont les définitions s’en démarquent souvent. Les définitions présentées ici font de nombreux emprunts à l’ouvrage de Métro, mais elles se bornent la plupart du temps à suivre la formulation anglaise. L’ouvrage de Métro et celui de Delpech et collab. ont été particulièrement consultés pour l’établissement de la terminologie française.

     Par ailleurs, tout transfert de langue exige une certaine adaptation. Ainsi au mot plantation, qui traduit le mot planting, la troisième acception a été ajoutée en français. En effet, le sens de plantation comme résultat de l’action de planter s’impose de lui-même en français, tandis que le terme anglais planting n’exprime que l’action. Le terme duff n’a pas d’équivalent précis en français. À litière, on précise que ce terme sert à traduire duff, dont le concept englobe celui de litière plus la couche superficielle de l’humus, et, à humus, que ce terme sert également à traduire duff. Les termes anglais system et method sont traduits soit par régime, soit par mode de régénération, ou encore par méthode, et parfois ils ne sont pas traduits.

     Certains choix ont dû être faits pour ce qui est des synonymes. Citons parmi les plus intéressants le terme station qui a été choisi comme entrée principale pour traduire l’anglais site, bien que le mot français site soit très courant au Québec, et l’expression mode de régénération que l’on remplace souvent par système.

     Le terme semis est le premier choix pour traduire seedling et il est accompagné de son synonyme plant. Pour traduire seeding, la préférence a été donnée à ensemencement et le terme semis donné comme second choix. Ces synonymes sont tous inscrits à leur place alphabétique.

1. Adams, D.L., et al. 1989. Recommended changes in silviculture terminology. Unpublished. Silviculture Instructors Subgroup, Silviculture Working Group (D2), Society of American Foresters. Washington, DC.

2. Crcha, J.; Martel, J.; Savard, J. 1977. Normes de traitements sylvicoles. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec.

3. Ford-Robertson, F.C. 1971. Terminology of forest science, technology practice and products. Society of American Foresters, Washington, DC.

4. Forestry Statistics and Systems Branch, Canadian Forestry Service. 1984. Reporting and summarizing forestry change data—Manitoba pilot study. Petawawa National Forestry Institute, Chalk River, Ont. Inf. Rep. PI-X-36.

5. Haddon, B.D. 1988. Terminologie de l’Inventaire des forêts du Canada. 3e éd. Comité de l’Inventaire des forêts du Canada, Forêts Canada. 113 p.

6. Merrill, D.F.; Alexander, M.E., editors. 1987. Glossary of forest fire management terms. 4th ed. National Research Council of Canada, Canadian Committee on Forest Fire Management, Ottawa. Publication NRCC No. 26516.

7. New Brunswick Department of Natural Resources. No date. Glossary of terms.

8. Ontario Ministry of Natural Resources. 1984. Glossary of terms. Unpublished.

9. Province of Saskatchewan. 1989. Silviculture definitions. Unpublished.

10. Smith, D.M. 1986. The practice of silviculture. 8th ed. John Wiley & Sons, New York.

11. Wright, J.W. 1976. Introduction to forest genetics. Academic Press, New York.

12. Zobel, B.; Talbert, J. 1984. Applied forest tree improvement. John Wiley & Sons, New York.

Sources ajoutées à la deuxième édition

13. Agriculture Handbook No. 553. U.S. Department of Agriculture. Washington, DC.

14. Holmes, S. 1979. S. Henderson’s dictionary of biological terms. 9th ed. Longman Group Ltd., London.

15. Zumer-Linder, M. 1979. Environmental word-list. Ecological Studies 3. Swedish University of Agriculture Sciences, International Rural Development Centre, Uppsala, Sweden.

16. Forestry Commission Leaflet No. 77. UK.

17. Dawkins, H.C. 1958. The management of natural tropical high forest with special reference to Uganda. p. 127–129. in Inst. Paper No. 34, IFI, Oxford, U.K.

18. Moore, R.; Mills, T. 1977. An environmental guide to Western surface mining. Part two: Impacts, mitigation and monitoring, p. VI1-VI9. Fish and Wildlife Service, U.S. Department of the Interior.

19. 1974. A glossary of terms used in range management. 2nd ed. Society for Range Management, Denver, CO.

20. Collacott, T.C. (Ed.). 1971. Dictionary of science and technology. W. & R. Chambers Ltd., Edinburgh.

21. Institut canadien de recherches en génie forestier. 1993. Communications personnelles.

22. Winters, R.K. (Ed.). 1977. Terminology of forest science, technology, practice and products. English-language version. Addendum 1. S.A.F. Washington, DC.

23. Sutton, R.F.; Tinus, R.W. 1983. Root and root system terminology. Forest Science Monograph No. 24. For. Sci. 29 (Suppl.).

24. Franzese, M.L.; Thompson, T.J.; McNutt, J. 1978. Comp. glossary of forestry related terms. Potlach Corporation, Lewiston.

25. Snyder, E.B. 1972. Glossary for forest tree improvement workers. Southern For. Exp. Stn., For. Serv., US Dep. Agr. 22 p.

26. Steppler, H.A.; Nair, P.K.R. 1987. Agroforestry: A decade of development. ICRAF, Nairobi, Kenya. 276 p.

27. Sutton, R.F. 1985. Vegetation management in Canadian forestry. Govt. Can., Can. For. Serv. Sault-Ste-Marie, Ont. Inf. Rep. 0-X-369. 34 p. + Append.

28. Ontario Ministry of Natural Ressources. 1987. Timber management guidelines for the protection of tourism values.

29. Thompson, A.J.; Fleming, R. 1991. Legislative and policy limits to successful integrated pest management in Canada’s forest. For. Chron. 67(5):493-499.

Documentation française

Delpech, R.; Dumé, G.; Galmiche, P.; Timbal, J. 1985. Vocabulaire : Typologie des stations forestières. Institut pour le développement forestier, Ministère de l’Agriculture, Direction des forêts, Paris (Distribution Lavoisier). 243 p.

Métro, A. 1975. Terminologie forestière : Sciences forestières, technologie, pratiques et produits forestiers. Association française des eaux et forêts; Conseil international de la langue française. Coll. de terminologie forestière multilingue no 2. 432 p.