Termes - Terminologie de la sylviculture au Canada
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

 

facteur de station [site factor]
Terme écologique se rapportant à un paramètre physique ou biologique utilisé pour décrire et différencier une station.

 

faculté germinative [germinative capacity]
Pourcentage du nombre de graines (ou spores, ou grains de pollen) qui germent dans un échantillon donné, sans qu'il soit fixé de délai. Dans un échantillon ou lot de graines, le pourcentage de graines pures de l'espèce considérée, multiplié par la faculté germinative au germoir, donne la proportion de graines pures vivantes.

 

fécondation [fertilization]
Union du noyau et des autres constituants cellulaires d'un gamète mâle (spermatozoïde) avec un gamète femelle (oosphère) d'où résulte l'oeuf fécondé ou zygote à partir duquel pourra se développer un nouvel individu. (3)

 

fermeture du couvert [canopy closure, crown closure]
1. [canopy closure] Degré de réduction progressive de l'espace libre entre les cimes. (1) Moment où les cimes d'un jeune peuplement se touchent et interagissent les unes sur les autres.

2. [crown closure] Le degré de réduction de l'espace libre entre les cimes des arbres dominants. Terme qui décrit la disponibilité de l'espace entre les cimes des arbres. Une fermeture du couvert de 100% est atteinte lorsque tout l'espace disponible est pleinement utilisé.

 

fertilisant multiaction [compound fertilizer]
Mélange d'éléments nutritifs sous forme chimique qui lorsqu'incorporé au sol, agit sur plusieurs aspects du développement de la plante.

 

fertilisation [fertilizing]
Ensemble des techniques consistant à amender le sol dans le but d'en augmenter la fertilité, notamment au moyen d'engrais chimiques ou organiques.

 

fertilisation à la volée [broadcast fertilizing]
Épandage d'un fertilisant ou un mélange, plus ou moins uniformément sur toute la superficie à traiter.

 

feuillu [hardwood(s)]
1. Arbre angiosperme portant des feuilles à limbes relativement larges qui, dans les régions tempérées, tombent normalement tous les ans. (6)

2. Type forestier dans lequel de 0 à 25 % du couvert (ou de la surface terrière pour certaines juridictions) appartient aux conifères.

 

fiche [plug]
Voir semis : en douille

 

fongicide [fungicide]
Agent employé pour tuer les champignons microscopiques et leurs spores ou inhiber leur croissance. (5)

 

foresterie [forestry]
Ensemble des sciences, des arts et des activités, qui ont pour objet la conservation, l'aménagement et la gestion des forêts et des domaines forestiers, ainsi que leur création, en vue de la consommation et du renouvellement de leurs ressources matérielles et immatérielles. (3)

Cf. foresterie durable

 

foresterie de plantation [plantation forestry]
Application de principes forestiers à un peuplement artificiel.

 

foresterie durable [sustainable forestry]
Gestion du territoire forestier de manière à pouvoir s'approvisionner en produits forestiers à perpétuité, tout en maintenant intègre la qualité de l'eau et l'état des bassins hydrographiques, en s'assurant de la reproduction de la plupart des espèces indigènes et en préservant les espèces menacées ainsi que les conditions propices à l'évolution des espèces.

 

forêt [forest]
1. Écologie : Formation végétale ligneuse, ou écosystème, à prédominance d'arbres, comportant en général un couvert relativement dense. Plus particulièrement, formation végétale où prédominent les arbres et autres végétaux ligneux poussant relativement près les uns des autres.

2. Sylviculture/aménagement forestier : Zone affectée à la production de bois d'oeuvre et (ou) d'autres produits forestiers, ou que l'on maintient boisée pour en tirer des avantages divers tels que la protection des bassins versants, les bassins de réception, la récréation, etc. (4)

 

forêt de brouillard [mist forest]
Forêt de haute altitude caractéristique des côtes brumeuses de l'ouest des continents et des îles exposées au vent. (10)

 

forêt jardinée [selection forest]
Forêt aménagée ou traitée par jardinage. (3)

 

forêt modèle [model forest]
Forêt ou territoire désigné comprenant des forêts et des terrains forestiers pour lesquels un plan d'aménagement intégré a été élaboré et mis en place dans le but d'atteindre plusieurs objectifs sur une base de rendement soutenu.

 

forêt vierge [virgin forest]
Forêt naturelle pratiquement non influencée par les activités de l'homme.

 

fouet [whip]
Arbre à tige flexible qui, agitée par le vent, lacère les cimes de ses voisins. (3)

 

fourré [thicket]
Petit massif touffu de jeunes brins dont les branches s'entrecroisent, provenant le plus souvent d'une régénération naturelle. (3)

 

fratrie [sibs]
Voir pleins germains

 

friche [wildland]
Terre non cultivée, autre qu'une jachère agricole, supportant très peu d'activités humaines dans la période considérée.

 

fumier [manure]
Matériel nutritif naturel ou artificiel pour les arbres et les plantes, constituant un apport d'azote, de phosphates, de potassium et d'autres éléments. (20)

 

futaie [high forest]
Peuplement forestier généralement constitué d'arbres issus de semences et qu'on laisse normalement se développer jusqu'à la fermeture du couvert. Ce terme distingue la forêt naturelle issue de semences et à longue révolution de la forêt artificielle créée par taillis et à révolution courte.

 

futaie avec sur-réserves [high-forest-with-reserves system]
Futaie où des arbres choisis, épars ou en groupes, laissés sur pied après que la régénération a été obtenue durant la révolution suivante ou une partie de cette révolution. (3)

 

futaie pluriétagée [storied high forest]
Futaie dont le couvert comporte plusieurs étages, l'essence dominante étant souvent différente dans chaque étage s'il s'agit d'une forêt naturelle. (3)

 

Deuxième partie
Glossaire

     Les entrées de ce glossaire sont classées alphabétiquement. En quelques cas, les termes ou qualificatifs s’appliquant à un concept (par exemple classe de cime) sont groupés afin qu’il soit plus facile de les comparer. Chacun de ces termes (par exemple dominant) est tout de même inscrit à sa place alphabétique avec renvoi au terme principal. De nombreuses expressions ont des synonymes et ceux-ci sont également inscrits à leur place avec renvoi au terme principal dans le cas où l’ordre alphabétique l’exige.

     Le numéro entre parenthèses qui suit les définitions réfère aux sources des définitions, dont on trouve la liste ci-dessous (les définitions non suivies de numéro ont été rédigées pour le présent ouvrage). Ces définitions sont une traduction de l’anglais, lesquelles ont en bien des cas été paraphrasées ou modifiées pour assurer l’uniformité de la publication. Cette remarque sur les sources vaut particulièrement pour la troisième, c’est-à-dire Ford-Robertson. Cet ouvrage possède en effet un équivalent français, celui de Métro, qui réfère à celui de Ford-Robertson par un système de référence universelle, mais dont les définitions s’en démarquent souvent. Les définitions présentées ici font de nombreux emprunts à l’ouvrage de Métro, mais elles se bornent la plupart du temps à suivre la formulation anglaise. L’ouvrage de Métro et celui de Delpech et collab. ont été particulièrement consultés pour l’établissement de la terminologie française.

     Par ailleurs, tout transfert de langue exige une certaine adaptation. Ainsi au mot plantation, qui traduit le mot planting, la troisième acception a été ajoutée en français. En effet, le sens de plantation comme résultat de l’action de planter s’impose de lui-même en français, tandis que le terme anglais planting n’exprime que l’action. Le terme duff n’a pas d’équivalent précis en français. À litière, on précise que ce terme sert à traduire duff, dont le concept englobe celui de litière plus la couche superficielle de l’humus, et, à humus, que ce terme sert également à traduire duff. Les termes anglais system et method sont traduits soit par régime, soit par mode de régénération, ou encore par méthode, et parfois ils ne sont pas traduits.

     Certains choix ont dû être faits pour ce qui est des synonymes. Citons parmi les plus intéressants le terme station qui a été choisi comme entrée principale pour traduire l’anglais site, bien que le mot français site soit très courant au Québec, et l’expression mode de régénération que l’on remplace souvent par système.

     Le terme semis est le premier choix pour traduire seedling et il est accompagné de son synonyme plant. Pour traduire seeding, la préférence a été donnée à ensemencement et le terme semis donné comme second choix. Ces synonymes sont tous inscrits à leur place alphabétique.

1. Adams, D.L., et al. 1989. Recommended changes in silviculture terminology. Unpublished. Silviculture Instructors Subgroup, Silviculture Working Group (D2), Society of American Foresters. Washington, DC.

2. Crcha, J.; Martel, J.; Savard, J. 1977. Normes de traitements sylvicoles. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec.

3. Ford-Robertson, F.C. 1971. Terminology of forest science, technology practice and products. Society of American Foresters, Washington, DC.

4. Forestry Statistics and Systems Branch, Canadian Forestry Service. 1984. Reporting and summarizing forestry change data—Manitoba pilot study. Petawawa National Forestry Institute, Chalk River, Ont. Inf. Rep. PI-X-36.

5. Haddon, B.D. 1988. Terminologie de l’Inventaire des forêts du Canada. 3e éd. Comité de l’Inventaire des forêts du Canada, Forêts Canada. 113 p.

6. Merrill, D.F.; Alexander, M.E., editors. 1987. Glossary of forest fire management terms. 4th ed. National Research Council of Canada, Canadian Committee on Forest Fire Management, Ottawa. Publication NRCC No. 26516.

7. New Brunswick Department of Natural Resources. No date. Glossary of terms.

8. Ontario Ministry of Natural Resources. 1984. Glossary of terms. Unpublished.

9. Province of Saskatchewan. 1989. Silviculture definitions. Unpublished.

10. Smith, D.M. 1986. The practice of silviculture. 8th ed. John Wiley & Sons, New York.

11. Wright, J.W. 1976. Introduction to forest genetics. Academic Press, New York.

12. Zobel, B.; Talbert, J. 1984. Applied forest tree improvement. John Wiley & Sons, New York.

Sources ajoutées à la deuxième édition

13. Agriculture Handbook No. 553. U.S. Department of Agriculture. Washington, DC.

14. Holmes, S. 1979. S. Henderson’s dictionary of biological terms. 9th ed. Longman Group Ltd., London.

15. Zumer-Linder, M. 1979. Environmental word-list. Ecological Studies 3. Swedish University of Agriculture Sciences, International Rural Development Centre, Uppsala, Sweden.

16. Forestry Commission Leaflet No. 77. UK.

17. Dawkins, H.C. 1958. The management of natural tropical high forest with special reference to Uganda. p. 127–129. in Inst. Paper No. 34, IFI, Oxford, U.K.

18. Moore, R.; Mills, T. 1977. An environmental guide to Western surface mining. Part two: Impacts, mitigation and monitoring, p. VI1-VI9. Fish and Wildlife Service, U.S. Department of the Interior.

19. 1974. A glossary of terms used in range management. 2nd ed. Society for Range Management, Denver, CO.

20. Collacott, T.C. (Ed.). 1971. Dictionary of science and technology. W. & R. Chambers Ltd., Edinburgh.

21. Institut canadien de recherches en génie forestier. 1993. Communications personnelles.

22. Winters, R.K. (Ed.). 1977. Terminology of forest science, technology, practice and products. English-language version. Addendum 1. S.A.F. Washington, DC.

23. Sutton, R.F.; Tinus, R.W. 1983. Root and root system terminology. Forest Science Monograph No. 24. For. Sci. 29 (Suppl.).

24. Franzese, M.L.; Thompson, T.J.; McNutt, J. 1978. Comp. glossary of forestry related terms. Potlach Corporation, Lewiston.

25. Snyder, E.B. 1972. Glossary for forest tree improvement workers. Southern For. Exp. Stn., For. Serv., US Dep. Agr. 22 p.

26. Steppler, H.A.; Nair, P.K.R. 1987. Agroforestry: A decade of development. ICRAF, Nairobi, Kenya. 276 p.

27. Sutton, R.F. 1985. Vegetation management in Canadian forestry. Govt. Can., Can. For. Serv. Sault-Ste-Marie, Ont. Inf. Rep. 0-X-369. 34 p. + Append.

28. Ontario Ministry of Natural Ressources. 1987. Timber management guidelines for the protection of tourism values.

29. Thompson, A.J.; Fleming, R. 1991. Legislative and policy limits to successful integrated pest management in Canada’s forest. For. Chron. 67(5):493-499.

Documentation française

Delpech, R.; Dumé, G.; Galmiche, P.; Timbal, J. 1985. Vocabulaire : Typologie des stations forestières. Institut pour le développement forestier, Ministère de l’Agriculture, Direction des forêts, Paris (Distribution Lavoisier). 243 p.

Métro, A. 1975. Terminologie forestière : Sciences forestières, technologie, pratiques et produits forestiers. Association française des eaux et forêts; Conseil international de la langue française. Coll. de terminologie forestière multilingue no 2. 432 p.