Termes - Terminologie de la sylviculture au Canada
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

 

scarifiage [scarification]
Action de scarifier, c'est-à -dire d'ameublir plus ou moins énergiquement les couches superficielles du sol forestier, pour mélanger la matière organique au sol minéral; c'est un traitement du lit de germination pour favoriser l'ensemencement par les arbres sur pied ou par les rémanents, ou encore pour favoriser le drageonnement. (3)

 

scarifiage par sillons [trenching]
Technique de préparation de terrain créant un sillon plus ou moins continu et dispersant les débris, la litière et la végétation sur un côté de celui-ci au moyen d'un outil de façonnage tiré ou souvent hydrauliquement actionné par un engin tracteur. (21)

 

scarifiage par traînage [drag scarification]
Scarifiage effectué au moyen de chaînes d'ancre, de rouleaux nageoires-de-requins ou de chenilles de tracteur, individuellement ou selon diverses combinaison dans le but de réduire, et possiblement étendre, le volume des rémanents et ameublir le sol superficiel ou exposer le sol minéral.

 

scarifiage profond [deep ripping]
Voir ripage

 

scarificateur de placeaux [patch scarifier]
Outillage mécanisé permettant d'exposer le sol minéral sur une petite superficie de façon systématique. (21)

 

scarificateur sur placeaux [spot scarifier]
Outil de scarifiage permettant d'effectuer la préparation du terrain sur une petite superficie choisie en fonction du besoin.

 

scarification [scarification]
Traitement chimique des semences dans le but d'accroître la germination.

 

scie à élaguer [pruning saw]
Scie spécialement conçue pour couper les branches d'un arbre sur pied.

 

seconde venue, de [second growth]
Se dit d'une forêt ou d'un peuplement qui s'est établi (naturellement ou artificiellement) après l'enlèvement de la vieille forêt : forêt, peuplement de seconde venue. Syn. repousse.

 

secoueuse mécanique [tree shaker]
Engin conçu pour secouer un arbre afin d'en détacher les fruits et les recueillir au sol.

 

section d'aménagement [working group]
Unité qui regroupe un ensemble de peuplements forestiers ou des peuplements et des stations groupés destinés être soumis au même mode de traitement. Syn. strate d'aménagement.

 

sélection [selection]
Action de choisir au sein d'une espèce des individus qui assureront la reproduction de cette espèce. (12)

 

semencier [seed tree]
Arbre choisi en vue de la récolte de ses semences, et éventuellement réservé à cette fin ou pour obtenir une régénération naturelle. (1)

 

semis [seedling]
1. Synonyme d'ensemencement.

2. Jeune plant (arbre, arbuste ou arbrisseau) provenant de la germination d'une graine jusqu'au stade du gaulis, dont le diamètre à hauteur de poitrine est au plus égale à un centimètre, ou qui atteint 1,5 m de hauteur. Syn. plant.

à racines nues [bare-root seedling]: Semis dont les racines ont été dégagées du sol. (1)

en récipient [container seedling]: Semis qui a poussé dans un récipient et qui sera planté sans que ses racines ne soient arrachées du milieu où le plant a grandi. (1) Syn. semis en récipient.

en douille [plug seedling]: Semis arrachés du récipient, les racines et le milieu d'enracinement n'étant pas dérangé. (1) Syn. semis fiche.

 

semis de l'année [yearling]
Semis n'ayant crû que pendant une seule saison de végétation. (3)

 

semis en tube [tubed seedling]
Voir semis : en récipient

 

semis établi [effective seedling]
Tout semis, ou ensemencement, naturel ou artificiel, dont le comportement apparent après un certain temps (généralement une saison de végétation ou un an) permet d'estimer qu'il est en mesure de participer définitivement à la constitution d'un peuplement forestier. (3)

 

semis naturel [wildling]
Semis provenant d'un ensemencement naturel et non d'une pépinière, parfois utilisé dans les plantations forestières quand il y a pénurie de matériel de pépinières. Syn. sauvageon

 

semoir en ligne [drill seeder]
Instrument, mécanisé ou non, pour semer les graines en lignes, dans de petits sillons parfois appelés rayons.

 

sérotinal [serotinous]
Se produisant tard en saison. Qualifie également les individus ou les espèces dont les cônes restent sur l'arbre pendant une ou plusieurs années avant de s'ouvrir (par exemple Pinus contorta et Pinus banksiana). Syn. sérotineux. Cf. marcescent.

 

site [site]
Voir station

 

site forestier [forest site]
Voir type forestier

 

soc planteur [trencher]
Pièce d'une machine à planter, en forme de sabot, située derrière le coutre, et qui ouvre et élargit le sillon dans lequel les racines des jeunes plants vont être placées. (3)

 

soins culturaux [tending]
Généralement, toutes les opérations effectuées au bénéfice d'un peuplement (ou d'un de ses éléments) à tout stade de sa vie, mais non les coupes de régénération, ni les travaux de préparation du sol ou, d'une façon plus générale, de la station. Cela comprend par contre les opérations concernant le peuplement lui-même (par exemple les coupes d'amélioration) ainsi que la végétation concurrente (comme le désherbage, le nettoiement et l'annélation des arbres indésirables). (3) Syn. soins sylvicoles, travaux d'éducation des peuplements. Cf. traitement intermédiaire.

 

souche-mère [stool]
l. Sylviculture : Souche produisant, ou capable de produire, des rejets. (3)

2. Reproduction : Souche vivante traitée de façon à produire des boutures, marcottes, etc. (3)

 

soulevage [wrenching]
Opération qui consiste, en pépinière, à briser les racines trop développées de certains plants, en soulevant ces plans et le sol immédiatement voisin à la main, ou avec un outil approprié, et en les remettant ensuite en place; le but de l'opération étant le même que celui du cernage.

 

sous-bois [underbrush, undergrowth]
Terme général imprécis désignant à la fois les plantes herbacées, les broussailles basses, et même les arbustes et les plus petits arbres, sous le couvert d'une forêt. (3)

 

sous-classe d'âge [age gradation]
Subdivision d'une classe d'âge (quelques années, ou même une seule). (3)

 

sous-étage [understory, underwood]
Les arbres, grands ou petits, poussant sous un étage dominant. (3)

 

stable au vent [windfirm]
Qualifie les arbres capables de résister à des vents violents, c'est-à-dire peu susceptibles de faire des chablis. Il se peut que de tels arbres ne restent ni droits, ni verticaux, mais qu'ils gîtent ou se courbent sous le vent, ou les deux à la fois. (3)

 

stade de fourré [thicket stage]
Voir développement d'un peuplement

 

stade de perchis [pole stage]
Voir développement d'un peuplement

 

stagnant [stagnant, check]
Se dit de peuplements ou d'arbres isolés dont la croissance est notablement réduite ou même arrêtée en raison de la faible qualité de la station ou d'une densité relative excessive. (5) Syn. inhibé; bloqué.

 

station [site]
Lieu classé selon des facteurs climatologiques, physiographiques, édaphiques et biotiques qui déterminent si une essence donnée y est adaptée et productive et quelles sont les solutions de rechange sylvicoles. (1) Syn. site.

 

stratification [stratification]
Entreposage des semences en vertu de conditions environnementales définies (température, humidité, échange gazeux, médium, etc.) pour une période de temps déterminée dans le but de surmonter la dormance active ou passive (inhibition de la germination). Le terme peut également s'appliquer au traitement physique ou chimique des semences visant les mêmes objectifs.

 

structure [structure]
Distribution des arbres qui constituent un peuplement en classes d'âge, de dimension, de cimes, etc.

équilibrée [all-aged structure]: Dans un peuplement, distribution des classes d'arbres suivant une suite continue, ou presque, du stade du semis à celui de l'arbre à maturité. (1)

inéquienne irrégulière [irregular uneven-aged structure]: Structure d'un peuplement forestier qui comporte au moins trois classes d'âge distinctes qui n'occupent pas la même superficie approximative. La répartition des diamètres est déséquilibrée. (1)

En Ontario, on parle également en ce sens de « peuplement pluriétagé ».

inéquienne régulière [regular uneven-aged structure (balanced)]: Structure d'un peuplement dans lequel au moins trois classes distinctes d'âge occupent des superficies à peu près égales, ce qui fait que la répartition des classes de diamètre est équilibrée. (1)

 

subdominant [subdominant]
Voir classe de cime : intermédiaire

 

succession [succession]
Remplacement progressif d'une communauté végétale par une autre communauté; la séquence des communautés est appelée une série évolutive et chaque stage équivaut à un stage de succession.

 

suffisamment reboisé [satisfactorily stocked]
Voir densité relative : densité relative satisfaisante, de

 

sujet [stock]
Voir greffe

 

support [carrier]
Tout matériau que l'on mélange intimement aux graines, fertilisants, phytocides - par exemple sable sec, sciure de bois - pour les protéger pendant le transport ou en faciliter l'utilisation.

 

suppression de l'étage dominant [overstory removal]
Récolte finale qui dégage la régénération préexistante. (1)

 

supprimé [suppressed tree]
Voir classe de cime : dominé

 

suranné [overmature]
En aménagement équienne, arbres ou peuplements qui ont dépassé l'âge de maturité, où le taux de croissance diminue et les arbres s'affaiblissent. (5) Syn. surâgé.

 

surface terrière [basal area]
1. Dans le cas d'un arbre : Superficie de la section transversale de la tige, à hauteur de poitrine. (5)

2. Dans le cas d'un peuplement : Somme des surfaces terrières des arbres dont est constitué le peuplement. S'exprime en mètres carrés à l'hectare. (5)

 

surveillance du matériel relatif [stocking control]
La régularisation et, plus particulièrement, le contrôle des populations de semis au moyen de facteurs naturels ou artificiels directs ou indirects.

 

survivant [hold-over]
Voir vétéran

 

sylviculture [silviculture]
La sylviculture est la science, la technique et l'art qui consistent à traiter, aménager et exploiter la forêt de façon à lui assurer une production stable aussi élevée que possible.

 

sylviculture de base [basic silviculture]
Ensemble des pratiques sylvicoles nécessaires pour que la régénération de l'essence recherchée s'établisse aux densités ou à la quantité de matériel sur pied précisées.

 

sylviculture intensive [intensive silviculture]
Ensemble des pratiques sylvicoles dans les peuplements établis (qui ont atteint l'autonomie de croissance) afin d'en améliorer la valeur et le rendement.

En Colombie-Britannique, le terme incremental silviculture est défini dans la Forest Act de la province et l'expression intensive silviculture y est tombée en désuétude.

En Ontario, on peut englober dans le concept de sylviculture intensive l'établissement de la plantation, c'est-à-dire l'emploi d'un matériel génétiquement amélioré, la préparation intensive du sol (par exemple par pulvérisation de phytocides pour juguler la concurrence végétale avant la préparation mécanique, le désherbage manuel des jeunes plantations, etc.

 

système d'éclaircie [thinning regime]
Ensemble des principes qui permettent de définir les modalités d'exécution des coupes d'éclaircie, notamment par leur type (ou mode), leur dosage et leur périodicité, dans les limites d'espace et de temps précisées. (3)

 

système d'information géographique (SIG) [geographic information system (GIS)]
Système d'information fondé sur une base de données spatiales qui fournit des réponses à des interrogations de nature géographique, grâce à une variété de manipulations comme le tri, l'extraction sélective, les calculs, l'analyse spatiale et la modélisation. (9)

 

système de la coupe à blanc [clearcutting system]
Voir mode de régénération par coupe à blanc

 

système de la coupe à blanc avec porte-graines [seed-tree system]
Voir mode de régénération par coupe avec réserve de semenciers

 

système des coupes progressives en coin [wedge system]
Voir coupes progressives : mode de régénération par coupes progressives en coin

 

système des coupes progressives irrégulières [irregular shelterwood system]
Voir coupes progressives : mode de régénération par coupes progressives irrégulières

 

système des coupes progressives par bandes [shelterwood strip system]
Voir coupes progressives : mode de régénération par coupes progressives par bandes

 

système des coupes progressives par trouées [group method]
Voir coupes progressives : mode de régénération par coupes progressives en trouées

 

système des coupes progressives uniformes [uniform shelterwood system]
Voir coupes progressives : mode de régénération par coupes progressives uniformes

 

système sylvopastoral [silvipasture]
Système agroforestier permettant la production d'arbres et l'élevage de bétail sur le même territoire. (28)

 

Deuxième partie
Glossaire

     Les entrées de ce glossaire sont classées alphabétiquement. En quelques cas, les termes ou qualificatifs s’appliquant à un concept (par exemple classe de cime) sont groupés afin qu’il soit plus facile de les comparer. Chacun de ces termes (par exemple dominant) est tout de même inscrit à sa place alphabétique avec renvoi au terme principal. De nombreuses expressions ont des synonymes et ceux-ci sont également inscrits à leur place avec renvoi au terme principal dans le cas où l’ordre alphabétique l’exige.

     Le numéro entre parenthèses qui suit les définitions réfère aux sources des définitions, dont on trouve la liste ci-dessous (les définitions non suivies de numéro ont été rédigées pour le présent ouvrage). Ces définitions sont une traduction de l’anglais, lesquelles ont en bien des cas été paraphrasées ou modifiées pour assurer l’uniformité de la publication. Cette remarque sur les sources vaut particulièrement pour la troisième, c’est-à-dire Ford-Robertson. Cet ouvrage possède en effet un équivalent français, celui de Métro, qui réfère à celui de Ford-Robertson par un système de référence universelle, mais dont les définitions s’en démarquent souvent. Les définitions présentées ici font de nombreux emprunts à l’ouvrage de Métro, mais elles se bornent la plupart du temps à suivre la formulation anglaise. L’ouvrage de Métro et celui de Delpech et collab. ont été particulièrement consultés pour l’établissement de la terminologie française.

     Par ailleurs, tout transfert de langue exige une certaine adaptation. Ainsi au mot plantation, qui traduit le mot planting, la troisième acception a été ajoutée en français. En effet, le sens de plantation comme résultat de l’action de planter s’impose de lui-même en français, tandis que le terme anglais planting n’exprime que l’action. Le terme duff n’a pas d’équivalent précis en français. À litière, on précise que ce terme sert à traduire duff, dont le concept englobe celui de litière plus la couche superficielle de l’humus, et, à humus, que ce terme sert également à traduire duff. Les termes anglais system et method sont traduits soit par régime, soit par mode de régénération, ou encore par méthode, et parfois ils ne sont pas traduits.

     Certains choix ont dû être faits pour ce qui est des synonymes. Citons parmi les plus intéressants le terme station qui a été choisi comme entrée principale pour traduire l’anglais site, bien que le mot français site soit très courant au Québec, et l’expression mode de régénération que l’on remplace souvent par système.

     Le terme semis est le premier choix pour traduire seedling et il est accompagné de son synonyme plant. Pour traduire seeding, la préférence a été donnée à ensemencement et le terme semis donné comme second choix. Ces synonymes sont tous inscrits à leur place alphabétique.

1. Adams, D.L., et al. 1989. Recommended changes in silviculture terminology. Unpublished. Silviculture Instructors Subgroup, Silviculture Working Group (D2), Society of American Foresters. Washington, DC.

2. Crcha, J.; Martel, J.; Savard, J. 1977. Normes de traitements sylvicoles. Ministère de l’Énergie et des Ressources, Québec.

3. Ford-Robertson, F.C. 1971. Terminology of forest science, technology practice and products. Society of American Foresters, Washington, DC.

4. Forestry Statistics and Systems Branch, Canadian Forestry Service. 1984. Reporting and summarizing forestry change data—Manitoba pilot study. Petawawa National Forestry Institute, Chalk River, Ont. Inf. Rep. PI-X-36.

5. Haddon, B.D. 1988. Terminologie de l’Inventaire des forêts du Canada. 3e éd. Comité de l’Inventaire des forêts du Canada, Forêts Canada. 113 p.

6. Merrill, D.F.; Alexander, M.E., editors. 1987. Glossary of forest fire management terms. 4th ed. National Research Council of Canada, Canadian Committee on Forest Fire Management, Ottawa. Publication NRCC No. 26516.

7. New Brunswick Department of Natural Resources. No date. Glossary of terms.

8. Ontario Ministry of Natural Resources. 1984. Glossary of terms. Unpublished.

9. Province of Saskatchewan. 1989. Silviculture definitions. Unpublished.

10. Smith, D.M. 1986. The practice of silviculture. 8th ed. John Wiley & Sons, New York.

11. Wright, J.W. 1976. Introduction to forest genetics. Academic Press, New York.

12. Zobel, B.; Talbert, J. 1984. Applied forest tree improvement. John Wiley & Sons, New York.

Sources ajoutées à la deuxième édition

13. Agriculture Handbook No. 553. U.S. Department of Agriculture. Washington, DC.

14. Holmes, S. 1979. S. Henderson’s dictionary of biological terms. 9th ed. Longman Group Ltd., London.

15. Zumer-Linder, M. 1979. Environmental word-list. Ecological Studies 3. Swedish University of Agriculture Sciences, International Rural Development Centre, Uppsala, Sweden.

16. Forestry Commission Leaflet No. 77. UK.

17. Dawkins, H.C. 1958. The management of natural tropical high forest with special reference to Uganda. p. 127–129. in Inst. Paper No. 34, IFI, Oxford, U.K.

18. Moore, R.; Mills, T. 1977. An environmental guide to Western surface mining. Part two: Impacts, mitigation and monitoring, p. VI1-VI9. Fish and Wildlife Service, U.S. Department of the Interior.

19. 1974. A glossary of terms used in range management. 2nd ed. Society for Range Management, Denver, CO.

20. Collacott, T.C. (Ed.). 1971. Dictionary of science and technology. W. & R. Chambers Ltd., Edinburgh.

21. Institut canadien de recherches en génie forestier. 1993. Communications personnelles.

22. Winters, R.K. (Ed.). 1977. Terminology of forest science, technology, practice and products. English-language version. Addendum 1. S.A.F. Washington, DC.

23. Sutton, R.F.; Tinus, R.W. 1983. Root and root system terminology. Forest Science Monograph No. 24. For. Sci. 29 (Suppl.).

24. Franzese, M.L.; Thompson, T.J.; McNutt, J. 1978. Comp. glossary of forestry related terms. Potlach Corporation, Lewiston.

25. Snyder, E.B. 1972. Glossary for forest tree improvement workers. Southern For. Exp. Stn., For. Serv., US Dep. Agr. 22 p.

26. Steppler, H.A.; Nair, P.K.R. 1987. Agroforestry: A decade of development. ICRAF, Nairobi, Kenya. 276 p.

27. Sutton, R.F. 1985. Vegetation management in Canadian forestry. Govt. Can., Can. For. Serv. Sault-Ste-Marie, Ont. Inf. Rep. 0-X-369. 34 p. + Append.

28. Ontario Ministry of Natural Ressources. 1987. Timber management guidelines for the protection of tourism values.

29. Thompson, A.J.; Fleming, R. 1991. Legislative and policy limits to successful integrated pest management in Canada’s forest. For. Chron. 67(5):493-499.

Documentation française

Delpech, R.; Dumé, G.; Galmiche, P.; Timbal, J. 1985. Vocabulaire : Typologie des stations forestières. Institut pour le développement forestier, Ministère de l’Agriculture, Direction des forêts, Paris (Distribution Lavoisier). 243 p.

Métro, A. 1975. Terminologie forestière : Sciences forestières, technologie, pratiques et produits forestiers. Association française des eaux et forêts; Conseil international de la langue française. Coll. de terminologie forestière multilingue no 2. 432 p.